Nos conseils pour bien entretenir votre piscine


Avoir une piscine est un réel avantage. Un plaisir qui se savoure pleinement seul ou en famille lorsqu’il fait beau.
Qu’il s’agisse d’une nouvelle piscine ou non, un entretien régulier doit être effectué pour garantir l’hygiène et la propreté de l’eau et du bassin.
Le processus de nettoyage doit suivre un certain nombre de règles et étapes. Une série de tâches plutôt chronophage qui peut sembler fastidieuse, mais devient simple lorsqu’il est réalisé avec méthode.
Du traitement de l’eau au nettoyage du bassin en passant par la filtration et les bons gestes à avoir, voici tous nos conseils pour l’entretien de votre piscine.

Les produits et matériaux indispensables à l’entretien d’une piscine

Afin d’assurer une bonne durée de vie à votre piscine, il est essentiel de l’entretenir efficacement. Pour ce faire, vous devrez vous servir des matériels et produits adéquats pour chacune des étapes d’assainissement.

L’équipement usuel

Les accessoires suivants sont employés pour le nettoyage et l’entretien de toute la piscine, mais aussi pour la filtration de l’eau, voici nos conseils pour vous équiper :

L’épuisette ou le filet

Elle sert principalement à pêcher les débris et autres saletés présents en surface ou au fond de la piscine. On parle donc d’épuisette de fond ou de surface possédant tous deux, des formats de mailles différents. L’option de profondeur est habituellement privilégiée, car il permet de travailler plus efficacement. Vous avez le choix entre les modèles en PVC ou en aluminium.

Le balai de piscine

Encore appelé aspirateur de piscine, cet accessoire permet d’enlever les saletés et tartres incrustés sur les parois de la piscine. Vous avez le choix entre les modèles manuels et les modèles électriques. Ils sont munis de manches de bonnes longueurs et d’une tête d’aspiration qui peut à la fois vous servir de brosse, de balai traditionnel et d’aspirateur. Pour l’utiliser, il suffit de le brancher au dispositif de filtrage de l’eau via le skimmer. L’astuce sera donc d’opter pour un modèle polyvalent qui vous permet de réaliser plus facilement ces différentes tâches.

La brosse ou l’éponge

Vous aurez besoin de plusieurs types de brosses pour l’entretien continuel de la piscine. La plus utilisée de toute, c’est celle qui vous permet d’assainir la ligne d’eau afin qu’il garde toujours sa couleur d’origine. La plupart des matières grasses, déchets fins et autres saletés en décomposition s’accumulent en surface contre les parois. Il faudra donc procéder à un brossage manuel de la ligne d’eau au minimum une fois par semaine.

Un thermomètre de piscine

Il existe un large choix de thermomètre sur le marché. Les modèles qui peuvent rester en immersion permanente et ceux qui sont destinés à un usage ponctuel. Vous devrez également choisir entre l’alternative flottante ou à immersion, sans fils ou connectée, les formes, couleurs et proportions diverses. Cet outil certes banal est toutefois indispensable pour garder la piscine saine et en bonne marche. Essentiellement, sa fonction est de mesurer la température de l’eau. Grâce à cela, vous saurez entre autres si l’eau est assez chauffée ou si la désinfection et le filtrage sont optimaux.

Les bandes pour le contrôle du pH

Très utiles et peu onéreuses, ces fines bandes sont des tests permettant d’analyser le potentiel hydrogène de l’eau. Vous pouvez ainsi mener des actions correctives afin de rééquilibrer la basicité et l’acidité de cette dernière. Il vous suffira de tremper un bout de la bande dans l’eau de la piscine pour avoir des chiffres fiables à comparer aux normes préétablies. Entre autres valeurs, ce test de ph vous procure les degrés de TAC (l’alcalinité de l’eau), de désinfectant présent dans l’échantillon. Vous pouvez acquérir ce petit équipement dans les boutiques spécialisées en accessoires de piscine sous formats de kits ou en unité.

Les différents produits d’entretien de piscine

Les produits d’assainissement de l’eau de la piscine sont pléthores sur le marché, ils correspondent à des usages bien définis. Une utilisation adéquate contribue grandement à rendre l’eau du bassin à la fois saine et claire. Pour faire un choix en fonction des besoins de votre piscine, il faut avant tout savoir les distinguer.

crédits : Bricolo MIck

Le chlore

Le chlore est le traitement traditionnel le plus utilisé pour la désinfection de la piscine. Une fois mélangée à l’eau de la piscine, la réaction chimique obtenue permet d’éliminer les micro-organismes néfastes (impuretés, bactéries, microbes…). Disponible sous forme de grains, de poudre, ou de pastilles, il coûte moins cher que les autres types de désinfectant du marché. Le chlore provoque cependant des irritations tant pour la peau que pour les yeux et les muqueuses sensibles. En outre, il dégage une forte odeur assez incommodante.

L’ozone

On parle ici de traitement par intégration de gaz dans l’eau de la piscine. C’est une solution d’assainissement plus simple et plus naturelle que le chlore. L’ozone éradique tous les germes, virus et déchets organiques en décomposition et laisse le volume d’eau propre et sain.

Le sel

Le sel est également très efficace pour désinfecter une piscine. Le traitement est certes plus complexe, mais reste nettement plus naturel que les produits chimiques classiques. Le produit est intégré au procédé de traitement par électrolyse qui transforme l’élément salin en chlore naturel sans effets nocifs. Ce procédé est à la fois économique, écoresponsable et adapté à tout type de piscines.

Le brome

Le brome peut être défini comme étant la version améliorée du chlore. Il coûte certes plus cher que ce dernier, mais il n’irrite aucunement et présente également l’avantage d’être inodore. Le brome est un désinfectant, purifiant, oxydant et antimicrobien fiable. Rappelons cependant qu’il est dangereux de le combiner au chlore ou à certains éléments acides. Le niveau de ph est le meilleur moyen de s’assurer de l’efficacité de ce traitement.

Le floculant

Le produit floculant permet de rassembler toutes les impuretés les plus fines en un amalgame que la filtration pourra facilement retenir. Ce traitement est particulièrement recommandé pour les utilisateurs des filtres pour sable. Il doit être utilisé de manière ponctuelle pour renforcer l’efficacité du chlore ou du chlore ou du brome.

Le PHMB (Poly HexaMéthylène Biguanide)

Avec un fort pouvoir rémanent, le PHMB est un désinfectant d’eau très efficace qui allie les atouts du floculant et du chlore naturel. Moins connu et donc moins utilisé que le brome par exemple. Il n’a aucun impact sur la peau ou la santé en général et n’influe pas sur le ph. Le petit bémol de ce produit, c’est qu’il n’est pas efficace contre les virus d’eau. Vous devrez donc le combiner avec un traitement anti-algues.

L’algicide et l’anti-calcaire

Les produits anti-algues s’utilisent à titre préventif ou curatif contre le développement des algues et autres organismes. Ce traitement assez radical vous débarrasse des problèmes d’eau de piscine verdâtre, trouble ou blanchâtre.

L’anti-calcaire quant à lui est efficace lorsque vous remarquez la formation de tartres et l’accumulation calcaire. Pour accompagner ces deux produits, les clarifiants sont utilisés pour rendre toute sa clarté à l’eau du bassin.

L’oxygène actif

Il s’agit en fait de peroxyde d’hydrogène efficace pour désinfecter et clarifier les volumes d’eau. Il est sans danger pour la peau et l’organisme. L’inconvénient principal est qu’il perd de ses performances lorsque la taille du bassin surpasse 50 m3. En outre, son faible pouvoir rémanent vous oblige à faire intervenir un produit stabilisant.

Équilibreur ph

Ce sont des solutions de rééquilibrage du potentiel acido-basique de la flotte de piscine. Vous devez toujours les avoir en stock puisqu’ils vous permettront de rétablir le bon niveau d’alcalinité de l’eau. Noter qu’une mesure de ph entre 7 et 7,4 est idéale. En dessous ou au-delà de cette marge, l’eau devient un milieu favorable à la prolifération des algues, bactéries, champignons et germes. Les produits de normalisation sont utilisés pour rectifier les valeurs du potentiel hydrogène du volume d’eau.

Le traitement de l’eau de baignade

Une piscine agréable, belle et saine passe avant tout par le maintien d’une bonne qualité de l’eau. Pour un plaisir de baignade durable, certaines propriétés, valeurs et composantes doivent être surveillées, compensées et ajustées suivant une régularité précise.

Équilibrer les propriétés de l’eau – la base de l’entretien de la piscine

Lorsque l’eau de la piscine est propre et limpide, cela signifie souvent qu’elle est saine et donc apte pour les baignades. Toutefois, le critère qui définit le niveau hygiénique de la flotte du bassin, ce sont ses propriétés biologiques. Dans le cas en présence, trois différents paramètres vous serviront d’indicateur : le TAC, le pH et le TH. Ainsi, avant d’initier un quelconque traitement chimique, il faudra connaitre précisément ses valeurs afin de pouvoir les ajuster.

Le TAC

Le Titre Alcalimétrique Complet et la mesure permettent de connaitre le niveau de saturation de l’eau de baignade en bicarbonate et ions carbonates. Un TAC dans les normes doit se situer entre 80 et 120 mg/litres. Une teneur trop basse influe sur l’équilibre du ph qui à son tour devient instable. À contrario, une saturation au-dessus du seuil de 120 mg/litres accélère l’accumulation de tartres. Afin de réajuster ces composants, servez-vous des équilibreurs de ph pour neutraliser toutes fluctuations. Un pH — pour diminuer la concentration TAC et du pH+ pour rehausser son niveau.

Le ph

Les valeurs ph correspondent quant à elles au niveau d’acido-basicité de l’eau. Il s’agit du principal indicateur de l’efficacité du traitement qui est conditionné par le désinfectant utilisé, la température ambiante et les saletés présentes dans la piscine. On le mesure facilement grâce aux bandelettes de contrôle de ph disponible dans le commerce. D’autres méthodes plus actuelles sont aussi accessibles avec les pH-mètres digitaux.

Votre eau de piscine aura besoin d’être rééquilibré si le ph inférieur à 7,0 (eau basique) ou au contraire supérieur à 7,4 (eau acide). Un niveau de ph se situant en dehors de cette norme est susceptible de provoquer des irritations, démangeaisons et rougeurs cutanées. Pour ramener ses propriétés à la norme, une juste dose de soude est efficace pour augmenter la mesure tandis que l’acide sulfurique viendra la diminuer.

Correctement employées, ces substances neutralisent l’acidité de l’eau. En outre, les équipements immergés se dégradent beaucoup plus vite. Un contrôle du potentiel hydrogène doit donc être effectué en moyenne 2 ou 3 fois chaque semaine.

Le TH

Le TH ou saturation en calcaire est l’unité de mesure de la dureté de l’eau. Cette valeur est fortement conditionnée par les caractéristiques minéralogiques de votre emplacement géographique. Comme le TAC, la dureté de l’eau influe sur la stabilité du ph et doit se situer dans une marge donnée. De ce fait, il faudra le surveiller et l’ajuster plusieurs fois par semaine en augmentant ou en diminuant les ions qu’elle contient. En effet, une eau trop dure favorise l’amalgame de tartre et dépôt calcaire sur les parois, le fond et la ligne d’eau de la piscine.

Pour connaitre les seuils de TH à respecter selon votre région, l’astuce la plus répandue et la plus efficace consiste à demander l’avis d’un professionnel ou d’un voisin expérimenté. Vous pouvez par ailleurs, vous tournez vers le vendeur dans le magasin spécialisé lors de l’achat des produits traitant pour piscine.

Vous avez la possibilité de réaliser ces divers contrôles vous-même et en peu de temps grâce aux kits de test digital ou manuel. Une fois l’analyse complète de l’eau réalisée, les résultats obtenus vous permettront de savoir dans quel sens et dans quelles proportions rééquilibrer les taux. Une fois les dosages adéquats intégrés dans le volume d’eau, il est nécessaire de laisser les réactions chimiques s’achever (entre 6 et 12 heures) avant d’entamer la prochaine étape d’entretien.

Passer à la désinfection

Après le rétablissement des valeurs normatives de l’eau de baignade, la désinfection s’avère essentielle à plus d’un titre. Cette étape permet de débarrasser le bassin d’eau des microbes, champignons et bactéries qui l’infeste. Lorsque cette procédure est bâclée ou ignorée, la piscine devient un nid de germes qui contaminent les baigneurs. Cela se traduit par des affections de peau assez désagréable sur tout le corps.

En outre, au fil du temps, le manque d’aseptisation confère à l’eau un aspect trouble totalement inesthétique renforcé par la prolifération des microorganismes nocifs pour la santé. Les différents produits de traitement utilisés pour cette phase sont le brome, le chlore, l’anti-algue, l’oxygène actif, l’électrolyse de sel… vous devez choisir votre désinfectant en fonction du niveau de ph, et du degré d’insalubrité de la piscine. Les dosages à respecter sont indiqués sur les fiches d’informations qui accompagnent les produits.

Très souvent, la piscine reste ouverte sur pratiquement toute la durée des belles saisons. Vous devez donc la débarrasser des turbidités, algues et autres salissures visqueuses en amonts par un assainissement-choc. Toutefois, en plein milieu de la saison de baignades, une désinfection légère chaque semaine ou deux fois en moyenne serait idéale.

Notez que pour éviter de vous tromper dans les dosages et les indications d’utilisation, les boutiques spécialisées proposent des kits pour une stérilisation complète. Cette solution est à la fois pratique, simple et abordable. Pour procéder, il suffit d’incorporer le produit dans un diffuseur pour qu’ils puissent se mélanger efficacement dans toute la piscine.

Floculer des micros débris pour le filtrage

Il est important d’utiliser un floculant à cette étape pour préparer l’eau à la filtration. Il existe différents types de floculant et leurs utilisations permettent d’enlever les débris les plus récalcitrants. Votre eau est donc plus saine et plus limpide ce qui accroit le plaisir des heures de baignades. Vous devez trouver celle qui convient le mieux à votre dispositif de filtrage.

Le nettoyage, le meilleur entretien de la piscine

crédits : ELECTRON LIBRE

La filtration permet de débarrasser la piscine de 80 % des débris qu’elle contient. En outre, lors des périodes de baignades, le dispositif fonctionne de manière presque continuelle. Le filtre doit donc être entretenu de manière régulière et minutieuse tout au long de l’année. Sachez que la plupart des systèmes de filtrage sont automatisés. Vous pouvez donc programmer un renouvellement d’eau quotidien à une heure donnée. Pensez à vider les saletés collectées par le skimmer lorsque ces derniers sont remplis au risque d’endommager le filtre.

Notez que ce procédé élimine essentiellement les déchets apparents. Toutefois, grâce à l’amalgame créé par les floculants, même les plus fins détritus sont capturés par le filtre. Rappelons que le rôle de ce système n’est pas d’aseptiser l’eau de la piscine. Cette tâche est assurée par le traitement chimique abordé plus haut et se réalise une fois que le filtre et la pompe ont rempli leur office.

Pour savoir combien de temps vous devez filtre l’eau du bassin, il suffit de prendre la température de l’eau et de diviser son chiffre en deux. Le procédé de renouvellement de l’eau du bassin s’effectue tous les jours pendant les saisons de baignades excepté la nuit.

Au minimum une fois par semaine, vous devez brosser la ligne d’eau pour prévenir les dépôts de saletés et de calcaire. Pour ce faire, vous pouvez vous servir d’un simple gel lavant ou d’un produit spécial que l’on retrouve dans les kits d’entretien.

La domotique de piscine intervient également pour parfaire l’assainissement du bassin. Il peut s’agir :

  • du balai aspirateur,
  • robot hydraulique,
  • du robot à pression,
  • de l’alternative avec surpresseur,
  • ou de l’option électrique.

Ils vous permettront de débarrasser les parois et le fond de la piscine des dépôts qui s’y accumulent. N’oublions pas que si les alternatives automatiques font gagner du temps et de l’énergie, un nettoyage manuel à certains endroits est souhaitable.

Inspection régulière des équipements et de l’installation

Malgré nos conseils du l’entretien de votre piscine, ainsi que le bon fonctionnement des matériaux et de l’installation de la piscine, vous devez effectuer des vérifications techniques fréquentes.
Ce contrôle périodique vous permettra de vite détecter les pannes et défaillances et de sursoir à son remplacement ou réparation.

Il est également conseillé de garder les alentours du bassin propre. En effet, ce sont souvent des feuilles mortes, les déchets à proximité de la piscine qui sont précipités dans l’eau par le vent. L’utilisation quotidienne de l’épuisette est un réel avantage puisque les déchets n’ont pas le temps de se décomposer dans l’eau. Sachez par ailleurs, pour que l’eau de la piscine reste saine il est conseillé d’effectuer une petite ablution avant une baignade. Pensez également à acquérir une bâche ou un système de couverture automatisé pour protéger la piscine quand elle n’est pas utilisée.

Comment protéger la piscine en vue de la saison hivernale ?

À l’approche de l’hiver, il est de coutume de protéger la piscine contre le gel, l’accumulation de débris, de tartres et la formation des algues. Ainsi, lorsque la température descend en dessous de 15 °C, veillez à :

  • ajuster le ph une dernière fois,
  • procéder au traitement spécial hiver,
  • nettoyer le bassin correctement ainsi que les équipements intégrés (Skimmer, filtre, buses, pompe),
  • vider l’eau jusqu’à une hauteur de 10 cm sous les buses,
  • couvrir entièrement la piscine avec une bâche ou un volet automatique préinstallé.

Tous ces conseils, indications et astuces vous permettront d’assurer un entretien de votre piscine. Toutefois, vous pouvez également opter pour les services d’une entreprise d’entretien de piscine. Ces professionnels sous contrat vous offriront à n’en point douter une prestation de qualité.

Conseils pour entretenir sa piscine

article rédigé le 15 juillet 2021

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER


pour ne rien manquer et accéder en exclusivité à nos guides et articles.

Le sujet de la semaine

Conseils pour entretenir sa piscine
Nos conseils pour bien entretenir votre piscine

15 juillet 2021

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *